débuter sans gluten

Alimentation sans gluten : 5 conseils pour bien débuter

Comment bien débuter dans le sans gluten ? Quoi faire à manger ? Comment cuisiner ? Par où démarrer ? Ce sont des questions que vous vous posez sans doute ! Pas de panique, le mode d’alimentation sans gluten demande des adaptations au départ, mais avec un peu d’expérience, il devient un mode de vie à part entière, et n’est pas plus difficile à suivre qu’une alimentation dite « classique ». Pour vous faciliter la vie, je vais vous livrer ici les 5 conseils qui sont indispensables selon moi. Je vous donnerai aussi ma technique secrète pour passer d’une alimentation « avec » à une version « sans » avec zéro frustration. 

Conseil numéro 1 : apprendre à lire les étiquettes

Si vous n’avez pas l’habitude de regarder la composition des produits que vous achetez, c’est le moment de s’y mettre. Le gluten se niche dans de nombreux produits disponibles en supermarché. Sur chaque étiquette, les allergènes obligatoires dont les aliments contenant gluten doivent être écrit en gras. Il va donc falloir rechercher tout ce qui est blé, épeautre, orge, seigle, froment notamment dans les ingrédients en gras.

Apprendre à lire les étiquettes est très important pour bien débuter votre régime sans gluten. Cela vous permettra d’éviter de commettre une erreur lors d’achat de produits, et vous pourrez aussi juger de la qualité du produit. Ma position est que lorsqu’il y a trop d’ingrédients dedans, ce n’est pas un produit que j’achèterai régulièrement.

Conseil numéro 2 : Chasser le gluten de ses placards

débuter sans gluten

Le blé est contenu dans de nombreux produits : le pain, les gâteaux, ou encore les pâtes. La farine de blé est celle que l’on trouve partout, facilement et à moindre coût, et avec laquelle on a toujours cuisiné depuis notre enfance. Il va donc falloir apprendre à s’en passer, cuisiner et pâtisser sans. Mais rassurez-vous i il y a un tas de farines sans gluten que vous allez pouvoir utiliser, et débuter sans problème votre nouvelle alimentation sans gluten.

Pour se débarrasser du blé, pas de secret ! Il va falloir passer au crible ses placards. Pour y débusquer les produits à base de blé ou ceux qui contiennent du gluten. En général, tout ce qui est farine, pâtes, pâtes à tartes, à quiche, semoule de couscous, ou boulgour par exemple. Mais certaines charcuteries peuvent aussi contenir du gluten ! 

Conseil numéro 3 : aller faire un tour dans un magasin bio

C’est en effet dans ce type de magasin que vous allez trouver de quoi remplacer la farine de blé. Farine de riz, de châtaigne, sarrasin ou encore lupin : j’ai justement écrit un article avec la liste de toutes les farines sans gluten. Elles sont très nombreuses, il y en a plus d’une dizaine ! Pas de panique pas besoin de toutes les acheter : commencez par les farines de riz et de sarrasin et une fécule comme l’arrow-root, ou la fécule de pommes de terre. C’est suffisant pour débuter une alimentation sans gluten et anti-inflammatoire.

Vous y trouverez aussi de la levure chimique sans gluten, mais aussi par exemple de la pâte feuilletée sans gluten, des pâtes de légumineuses de toute sorte : aux lentilles corail, et aux pois chiches notamment. Mais aussi de la semoule de couscous sans gluten : au sarrasin par exemple, ou encore de la levure diététique. Une vraie caverne d’Ali Baba pour les personnes qui mangent sans gluten.

Conseil numéro 4 : ne pas forcément vous fier aux produits labellisés "sans gluten"

Ce sont des produits industriels, et ils renferment souvent de nombreux autres choses : agents de texture, de goût, de sel ou de sucre, pour pallier le manque de gluten, mais aussi souvent des conservateurs. De plus pour ceux qui comme moi, suivent également un régime sans protéine de lait, suite à des douleurs articulaires, la plupart de ces produits contiennent assez souvent du lait.

Bref, ce ne sont pas vraiment des aliments « santé » ou « sain ». Ils ont également très souvent un indice glycémique très élevé, et peuvent donc vous faire prendre du poids si vous en consommez en quantité. L’idée est de changer son alimentation et d’opter vers plus de produits bruts, et donc non transformés.

Conseil numéro 5 : passer en cuisine !

Vous l’avez désormais compris, avec ce nouveau mode de vie « sans gluten », il va falloir prendre le tablier, et passer du temps à cuisiner. Ça peut-être un vrai chamboulement, mais une fois que vous aurez fait les premiers pas, cela vous semblera plus facile. Et avec le temps et les bénéfices sur votre santé, vous ne serez qu’encouragé à continuer.

Pour éviter le gluten, et les produits industriels, je vous conseille de faire une liste de menus pour la semaine, de ce qui vous fait envie en pensant aux fruits et aux légumes de saison. Écrivez vos idées et partez faire le marché avec une liste bien établie. Vous pourrez ainsi cuisiner et préparer une grande partie de vos repas à l’avance, le dimanche par exemple. Vous pouvez aussi vous aider de mon petit guide de 5 jours d’alimentation anti-inflammatoire.

cuisiner

Vous avez désormais toutes les clés en main pour pouvoir commencer à intégrer une alimentation sans gluten dans votre quotidien. Si vous le faites pour réduire les douleurs inflammatoires, vous n’avez pas besoin de vous mettre la pression. Allez-y tranquillement étape par étape. La perfection n’a pas lieu d’être ! 

Quand j’ai décidé d’arrêter le gluten, je savais que ça me serait difficile. J’étais addict aux pâtes, donc il me fallait progressivement réduire les pâtes, afin de faire une transition plus en douceur. J’ai donc démarré en vidant mes placards, une chose après l’autre. Et dans le même temps j’ai commencé à me fournir en aliments « sans », et j’alternais. L’idée dernière : c’est de commercer par ajouter des choses au lieu de les supprimer !  

C’est mon secret pour y arriver sans faiblir ! Pour les pâtes par exemple, je vous conseille de tester les pâtes de légumineuses : aux pois chiches, aux lentilles corail ou aux pois cassés. Et la bonne nouvelle c’est que la technique dont je viens de vous parler, vous pouvez l’utiliser pour chaque catégorie d’aliment que vous consommez régulièrement. 

Recevez le guide complet en 3 étapes pour prendre soin de vous, de votre santé, réduire vos douleurs chroniques grâce à l'alimentation
Je suis d'accord de transmettre mon adresse email à MailChimp ( more information )
Dans ce guide vous apprendrez : quels sont les aliments à privilégier pour soulager vos douleurs chroniques, quels sont ceux que vous devriez éviter, et comment lire les étiquettes et déjouer les pièges de l'industrie agro-alimentaire !
Je déteste le spam et n'utilise pas votre email à d'autres fin que vous envoyer le guide et des informations concernant votre santé.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :